! L'horloge vient d'éclater !

Nous commencions à nous en douter et à anticiper le pire.
Nous sommes néanmoins sous le choc, la sensation d'être vidés, tristes.
Voilà déjà trois Festivals menés par la compagnie, le quatrième prévoyait d'être mémorable.
En tant que compagnie d'Avignon, notre rythme de travail s'articule en fonction du Festival,

l'horloge vient d'éclater.


Nos amitiés à tous les acteurs du monde du spectacle, et plus largement à toutes les personnes et structures touchées par ces annulations massives.
Nous vivons ce petit Deuil en blanc, et reviendrons vers vous aussi vite que possible avec un nouveau calendrier, de nouvelles vidéos avant le 11 mai, de nouvelles créations après : de rue, sûrement !
Le confinement ne bride pas notre créativité artistique, il la ravive; et lorsqu'il prendra fin, soyez assurés, chers Avignonnais-es, que nous serons là pour vous émerveiller ! Notre présence est métamorphose, essentielle, poétique, engagée.
Nous ne pouvons maintenant qu'espérer une ouverture, une décharge de réalité dans les cœurs et les esprits;
Une ouverture vers un avenir plus respectueux de la nature, des hommes, du vivant.

"Car sur nos chairs pourries le gazon refleurit"
Hanokh Levin


Les souffrances de Job à LaScierie, du 3 au 26 Juillet ... 2021 ?
DERAÏDENZ

Photo : Serge Gutwirth

Coline Agard dans Les souffrances de Job

Compagnie DERAÏDENZ

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram